The Zero Theorem : Terry Gilliam est de retour

de le 24/06/2013
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Le plus anglais, et le plus maudit, des cinéastes américains est en pleine post-production de son nouveau film. Étant données les difficultés qui le touchent à chaque nouvelle production, il s’agit d’un gros évènement, d’autant plus qu’il met cette fois en scène un scénario formidable. Les premières images annoncent quelque chose dans la lignée de ses plus grands films.

Suite à une demande de Voltage Pictures, la vidéo a été supprimée.

Terry Gilliam n’a pas eu une carrière facile. Déjà à l’époque des Monty Python, il était au centre de luttes intestines, avant de braver en solo la tyrannie des producteurs lui refusant le final cut, ou tout simplement des éléments qui lui brisèrent tant de rêves. Une sorte de malédiction qui transforme chaque film terminé en un petit miracle. Absent des écrans depuis L’Imaginarium du Docteur Parnassus en 2009, qui faillit ne jamais voir le jour à cause du décès de son acteur principal Heath Ledger (niveau guigne, il est difficile de faire pire), Terry Gilliam a été attaché à nombre de projets qui n’ont jamais vu le jour, jusqu’à The Zero Theorem. Il s’agit d’un vieux projet, qui aurait dû démarrer en 2009 avant de s’arrêter net pour cause de préparation d’une nouvelle tentative de tourner Don Quixote, ainsi que pour assurer la promotion difficile de Parnassus. A l’origine, le film devait mettre en scène Billy Bob Thornton dans le rôle titre et le puissant Richard D. Zanuck devait produire la chose. Quelques années plus tard, c’est finalement Christoph Waltz qui reprend le rôle principal et Dean Zanuck, fils du regretté Richard, qui prend en charge la production. Le budget est minuscule pour un tournage d’une quarantaine de jours en Roumanie, avec pourtant un casting remarquable et un résultat visuel qui a l’air assez époustouflant compte tenu du type de production. Cela grâce, sans doute en grande partie, à la présence derrière la caméra de Nicola Pecorini, directeur de la photographie des films de Terry Gilliam depuis Las Vegas Parano.

Côté casting, outre Christoph Waltz, on retrouvera Matt Damon, Ben Whishaw, Tilda Swinton, David Thewlis et Mélanie Thierry avec son accent à couper au couteau. A la vue des premières images ci-dessus, il ne fait aucun doute qu’on se trouve face à un film de Terry Gilliam, avec même un petit air de Brazil. Le résultat de l’implication, au niveau des décors et de la direction artistique, des techniciens ayant œuvré sur Sunshine, Hugo Cabret ou… Ghost Rider 2.

[box_light]Synopsis : Vivant dans une société orwelienne où les « mancams » servent d’yeux à un étrange personnage connu sous le nom de Management, Leth travaille à la résolution de l’étrange théorème, tout en vivant cloitré tel un moine virtuel dans sa maison, l’intérieur en ruines d’une chapelle ayant subi un incendie. Son isolement et son travail sont parfois interrompus par les visites de Bainsley, un amant entreprenant qui le tente avec une « interface de biotélémétrie tantrique » (du sexe virtuel) et Bob. Ce dernier est le fils rebelle de Management, et entre provocation et une véritable amitié naissante, stimule les efforts de Qohen pour résoudre le problème… Bob crée une combinaison virtuelle qui emportera Qohen dans un voyage intérieur, une rencontre avec des dimensions parallèles et la vérité de son âme, où repose la vérité que lui et Management recherchent. Le costume et la technologie informatique qui va avec vont effectuer un inventaire de l’âme de Qohen, prouvant ou réfutant le théorème des zéros.[/box_light]

The Zero Theorem est actuellement en post-production et devrait rapidement se montrer en festival.