The World’s End : Edgar Wright conclut sa trilogie

de le 08/05/2013
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

The World's End Teaser PosterToutes les bonnes choses ont une fin. Et après l’aparté Scott Pilgrim, Edgar Wright se devait de mettre un terme à sa Three Flavours Cornetto trilogy. Après le film de zombies et le polar hard boiled façon buddy movie, place à la science-fiction avec The World’s End que le réalisateur décrit comme de la science-fiction sociale. Le tout abordé sous l’angle de la comédie bien entendu.

Cela fait déjà 6 ans que Hot Fuzz est sorti, deuxième volet après Shaun of the Dead de cette drôle de trilogie qui revisite le cinéma de genre avec un talent sans limites et des idées dans tous les sens. Et bien qu’il se soit engagé sur l’adaptation d’Ant-Man pour Marvel, Edgar Wright souhaitait depuis toujours conclure cette aventure. C’est donc The World’s End, c’est toujours écrit avec Simon Pegg, et ça s’annonce pour le moins épique.

Le réalisateur l’a lui-même annoncé, le scénario sera très influencé par le travail des romanciers John Wyndham (Le Jour des Triffides est une merveille d’analyse sociale du comportement de survivants) et Samuel Youd (la série des Tripodes et son analyse du formatage, passionnante). Mais avec Edgar Wright, on peut s’attendre à un film très ancré dans une certaine tradition cinématographique également. John Carpenter et Don Siegel ne sont pas loin car si « The World’s End » est le nom d’un pub où doivent se rendre les héros du film, c’est surtout l’annonce d’une invasion extraterrestre massive avec possession des humains, façon Body Snatchers.

The World's End

Edgar Wright a fait une nouvelle fois appel à Bill Pope, directeur de la photographie sur la trilogie Matrix et les Spider-Man 2 et 3 de Sam Raimi, pour éclairer cette fin du monde. Les effets visuels ont été confiés aux anglais de Double Negative, comme les films précédents de Wright, de quoi assurer un rendu quatre étoiles et ne pas rendre ridicules des personnages avec les yeux qui s’allument en bleu. La bande de quarantenaires qui va arpenter les rues de Londres dans ce marathon de la bière est constituée de Simon Pegg, Nick Frost, Paddy Considine, Martin Freeman et Eddie Marsan. Au-delà de la rigolade et de l’invasion extraterrestre, c’est bien sur d’amitié et du refus ou non de devenir adulte qu’il sera à nouveau question. Quoi qu’il en soit, la première bande-annonce ci-dessus annonce clairement la couleur, ça va partir dans tous les sens et ça va être aussi drôle que spectaculaire. Et en plus, quelques gags montrent que la trilogie est d’une cohérence remarquable (la barrière…)

[box_light]Synopsis : Vingt ans après avoir accompli une tournée de bars épique, 5 amis d’enfance se réunissent quand l’un d’entre eux se met en tête de reprendre le marathon de la boisson. Ils se rendent donc dans leur ville natale, pour se rendre jusqu’au bar fantasmatique The World’s end…[/box_light]

The World’s End sortira en France le 16 octobre 2013, soit 3 mois après la sortie anglaise. On se demande pourquoi Universal persiste à sortir les films d’Edgar Wright si c’est pour saborder leur sortie à chaque fois.