The Bling Ring : le gang de filles de Sofia Coppola

de le 12/04/2013
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Après la franche déception que constituait Somewhere, fable bobo ronflante qui caricaturait son propre style, Sofia Coppola va nous pondre un film dans l’air du temps. The Bling Ring est le récit d’un gang de filles, thème à la mode ces derniers mois, de quoi s’amuser à casser l’image de petites filles devenues adultes.

Après Foxfire et Spring Breakers, voici donc The Bling Ring, qui pourrait bien faire sa grande première le mois prochain sur la Croisette, soit 7 ans après la présentation de Marie Antoinette. Si Sofia Coppola avait fait forte impression avec Virgin Suicides et Lost in Translation, elle avait fini par décevoir avec ses deux films suivants, et en particulier Somewhere, malgré son Lion d’or glané à Venise de façon plus que suspicieuse (face à des films immenses tels que Detective Dee, Balada Triste ou encore Black Swan…). Quoi qu’il en soit, elle revient avec un projet sensiblement différent avec The Bling Ring, toujours dans une veine bobo chic mais avec un potentiel ludique bien plus appuyé.

Petit film au budget autour de 20 millions de dollars, The Bling Ring est toujours écrit par Sofia Coppola qui s’inspire ici de faits réels. Le film s’intéresse ainsi au « Bling Ring », gang de jeunes filles de bonnes familles en panne de sensations fortes et qui se sont amusées à cambrioler diverses propriétés de stars à Hollywood entre 2008 et 2009. Les victimes, notamment Paris Hilton, Lindsay Lohan, Megan Fox, Rachel Bilson, Audrina Patridge, et Orlando Bloom, ont vu leur belle maison visitée par ces chipies qui auront dérobé près de 3 millions de dollars en cash et différents biens. Cela avant de devenir de véritables phénomènes de société, invitées sur les plateaux TV, téléréalités, et ne se déplaçant plus sans leur lot de photographes. Du délire surréaliste comme seuls les USA peuvent en produire.

The Bling Ring

L’histoire vraie d’un groupe d’adolescents californiens qui cambriolèrent les maisons de plusieurs célébrités hollywoodiennes d’octobre 2008 à août 2009. Parmi leurs victimes Megan Fox, Orlando Bloom, ou encore Paris Hilton…

Tourné en 2 mois seulement en Californie, et notamment dans certaines résidences ayant réellement été visitées par le gang, The Bling Ring va clairement chercher à ausculter une forme de malaise de la jeunesse bourgeoise américaine. On peut déjà sentir à quel point le film risque de laisser une grande partie du public sur la touche avec des personnages pour lesquels il risque d’être difficile de ressentir la moindre empathie. Néanmoins, le projet ne manque pas d’intérêt avec notamment la présence d’Emma Watson qui cherche à tout prix à se sortir de l’image d’Hermione dans la saga Harry Potter. Sofia Coppola l’a bien compris et va jusqu’à la sexualiser au maximum, l’actrice de 23 ans ne pouvant rêver mieux pour briser son image. A ses côtés, on retrouvera Taissa Farmiga, petite sœur de Vera Farmiga vue dans la série American Horror Story, Halston Sage, Katie Chang et Israel Broussard, seul garçon de la bande. Côté adulte, Leslie Mann sera également de la partie.

Shooté à la Red One et éclairé par Christopher Blauvelt et le regretté Harris Savides dont ce sera le dernier film, The Bling Ring bénéficiera également d’une partition musicale composée par Daniel Lopatin (plus connu sous le nom de Oneohtrix Point Never) et Brian Reitzell, dont un morceau figurait déjà sur la bande-son de Lost in Translation.

The Bling Ring sortira en France le 12 juin 2013 et a écopé d’un classement R aux USA.