Posts Tagged ‘John McTiernan’
-
TOUS LES ATICLES
 

McTiernan est de retour dans une pub pour le jeu vidéo Ghost Recon

John McTiernan, pape du film d’action américain depuis les années 80, repasse derrière la caméra ...

Killing the Butcher de John McTiernan entre en production

On attendait son retour avec Red Squad, mais cela n’arrivera pas. A l’occasion de l&r...

John McTiernan à l’honneur à la Cinémathèque Française

L’évènement est de taille. Libéré de prison en février dernier, le grand John McTiernan va ...

John McTiernan engage Nicolas Cage pour Red Squad !

Libre depuis maintenant 3 mois, le grand John McTiernan prépare son retour avec Red Squad, onze a...

Basic (John McTiernan, 2003)

Dernier film en date du génial John McTiernan, Basic reste pourtant un film assez méconnu du gran...

Rollerball (John McTiernan, 2002)

Les rapports électriques de John McTiernan avec les studios vont prendre une ampleur démesurée av...

Thomas Crown (John McTiernan, 1999)

En pleine bataille pour garder un semblant de contrôle sur le montage du 13ème guerrier, John McT...

Free John McTiernan

On l’a vu avec les deux derniers opus de Die Hard, l’héritage de John McTiernan ne bé...

Le 13ème guerrier (John McTiernan, 1999)

Les grands films créent les grands réalisateurs. Les films malades, les tournages chaotiques, les...

Une Journée en enfer – Die Hard 3 (John McTiernan, 1995)

John McTiernan est un des moteurs du cinéma d’action qu’il a contribué à créer dans l...

Last Action Hero (John McTiernan, 1993)

Un an seulement après le four de Medecine Man (qui ne rapporta que 45 M$ sur le sol américain pou...

Medicine Man (John McTiernan, 1992)

Quand il met en scène Medicine Man en 1992, John McTiernan sort de sa trilogie de l’excelle...

À la poursuite d’Octobre Rouge (John McTiernan, 1990)

4 ans, c’est le temps nécessaire à John McTiernan pour bâtir sa Sainte Trinité qui particip...

Piège de cristal (John McTiernan, 1988)

Il y a quatre ans, la Fox massacrait une de ses plus belles franchises avec le honteux Die hard 4...

Predator (John McTiernan, 1987)

Il est amusant (ou pathétique, au choix) de constater à quel point un film estampillé « culte » n...

Nomads (John McTiernan, 1986)

C’est toujours un exercice délicat que d’aborder les premières oeuvres des grands cin...