TOUS LES ATICLES
 
Affiche de The Neon Demon de Nicolas Winding Refn

The Neon Demon (Nicolas Winding Refn, 2016)

A la fois constant et surprenant, Nicolas Winding Refn continue de bâtir son œuvre dans un cinéma...

Only God Forgives (Nicolas Winding Refn, 2013)

Deux ans après Drive, bombe atomique qui aura eu le mérite d’imposer le nom de Nicolas Wind...

Bleeder (Nicolas Winding Refn, 1999)

Après des débuts tonitruants avec Pusher, le danois Nicolas Winding Refn continue d’explore...

Drive (Nicolas Winding Refn, 2011)

Ce n’est qu’une confirmation, car il est soutenu ici depuis le début, mais Nicolas Wi...

Le Guerrier silencieux, Valhalla Rising (Nicolas Winding Refn, 2009)

Amateurs de grands films barbares qui après avoir vu les premières images s’attendaient à u...

Bronson (Nicolas Winding Refn, 2008)

Comment se relever après une trilogie aussi terrassante que Pusher? Le réalisateur danois a trouv...

Pusher 2 – Du Sang sur les Mains (Nicolas Winding Refn, 2004)

Entre le premier Pusher (premier film du réalisateur, première claque) et ce second épisode, 8 an...

Pusher (Nicolas Winding Refn, 1996)

Alors que le mois prochain doit sortir Valhalla Rising et qu’en juillet sort Bronson, tous ...