Quelques Minutes après Minuit : les duos magiques du cinéma

de le 29/12/2016
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Pour son troisième long-métrage, l’Espagnol Juan Antonio Bayona poursuit dans la même direction et vient se hisser vers des sommets spielbergiens. Il signe une fable bouleversante autour d’un jeune garçon confronté à la maladie grave de sa mère et, fatalement, au deuil à venir. Avec justesse et sensibilité, le réalisateur espagnol trouve l’approche idéale en invoquant la fuite par l’imaginaire et la relation avec un monstre symbolique. Une belle occasion pour se plonger dans quelques belles relations entre un enfant et une créature fantastique.

E.T. Filmosphere

E.T. de Steven Spielberg

Véritable ode à la différence, le film culte de Steven Spielberg est une des plus belles évocations de l’enfance au cinéma. Ce conte initiatique met en scène le jeune Elliott à travers sa relation avec un drôle d’extraterrestre. A travers cette relation, Spielberg traite du rapport à l’autre, à l’étranger, mais également de la séparation et du sens des responsabilités. A travers de véritables épreuves, il transforme ce petit garçon en petit homme qui saura protéger les siens et aura développer une ouverture à l’autre.

Le labyrinthe de Pan filmosphere

Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro

Ofelia vit un drame. Sa mère est enceinte et faible, et elle est donc autant effrayée par l’arrivée d’un nouveau petit être que par le destin qui pourrait frapper sa mère. Pour accepter cette réalité tragique, avec en toile de fond l’Espagne franquiste, elle va se réfugier dans un monde imaginaire peuplé de créatures féériques, dont un Faune qui va l’accompagner dans ses aventures, jusqu’à ce que la frontière entre le monde réel et le monde des rêves s’abatte complètement. Le Faune est un guide pour accepter la dure réalité.

mon_voisin_totoro filmosphere

Mon Voisin Totoro de Hayao Miyazaki

Les relations entre des enfants et des créatures fantastiques sont présentes dans quasiment toute l’œuvre du maître Miyazaki, qui a évidemment tout compris au regard enfantin et sa nécessité de s’évader. Dans Mon Voisin Totoro, deux sœurs vont s’embarquer dans une drôle d’aventure avec cette créature géante et si douce. Grâce à la présence de Totoro, elle voit pouvoir vivre avec plus de sérénité la convalescence de leur mère mais également s’ouvrir à la beauté et à la magie de la nature.

le-geant-de-fer filmosphere

Le Géant de fer de Brad Bird

Echec commercial aussi prévisible qu’injustifié, Le Géant de fer s’articule autour de la relation inédite entre un jeune garçon et un robot géant qui n’est autre qu’une arme destructrice non consciente de sa véritable nature. A travers leur relation, Brad Bird explore la notion d’amitié mais il développe également un propos intelligent sur les choix qui guident une existence et la possibilité de forger son propre destin. Un film rare, et un des derniers chefs d’œuvres de l’animation traditionnelle.

dragons filmosphere

Dragons de Dean DeBlois et Chris Sanders

Le cinéma d’animation regorge de ce type de relations. Avec Dragons, probablement le film le plus abouti de Dreamworks Animation, les auteurs ont réussi à construire une belle et forte relation d’amitié entre un jeune viking et un dragon. Mais plus que cela, ils ont construit un récit qui prône de briser les idées reçues, les traditions erronées, et l’acceptation de l’autre, quelles que soient ses différences. De cette relation va naître un nouveau monde dans lequel deux espèces longtemps ennemies vont enfin cohabiter.

PETE'S DRAGON filmosphere

Peter et Elliott le dragon de David Lowery

Remake d’un film de 1977 qui avait un peu disparu des mémoires et qui mélangeait animation et film traditionnel, Peter et Elliott le dragon version 2016 est une petite pépite. Dans ce film, vraiment en marge de la vague de remakes en live action amorcée par Disney, il est question d’une amitié intense entre un jeune garçon et un dragon, qui va prendre une toute autre dimension. En effet, cette relation vire à la relation père-fils, le jeune Peter étant un orphelin qui trouve en Elliott une figure paternelle. Tandis que ce dernier trouve un être capable de l’aimer, loin des siens.