Pacific Rim : Guillermo Del Toro change d’échelle

de le 13/12/2012
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Quand un réalisateur aussi talentueux que Guillermo Del Toro annonce que son prochain film mettra en scène des combats entre monstres et robots géants, il y a de quoi frétiller d’impatience. Une impatience récompensée avec les premières images de la bête, après quelques semaines d’une promotion virale des plus efficaces. Et Pacific Rim ne fait pas dans la dentelles, renvoyant en 2 minutes 20 Michael Bay dans son bac à sable.

Cela fait déjà 5 ans, depuis le formidable Hellboy II, que nous n’avons plus eu la possibilité d’admirer le travail de Guillermo Del Toro au cinéma, du moins directement. Car s’il a contribué à quelques petites voire grosses réussites telles que Don’t Be Affraid of the Dark, Les Cinq légendes ou Splice, ses projets de cinéaste ont tous subi les foudres d’un marché pas préparé ou de conditions économiques néfastes. Depuis 2008, Guillermo Del Toro s’est retrouvé associé, en tant que réalisateur, au Hobbit, sur lequel il a travaillé pendant 18 mois, ainsi qu’à l’adaptation des Montagnes hallucinées de Lovecraft, projet dément anéanti par Universal. Deux projets colossaux qui s’écroulent, il en fallait un troisième au moins aussi imposant, et ça sera Pacific Rim. Le concept à l’origine est vieux de 60 ans puisqu’il s’agit d’un kaijū eiga nouvelle génération, avec des monstres géants venus détruire la Terre est des robots géants pour les combattre. Courageux, Guillermo Del Toro va combattre sur les terres des japonais, créateurs et spécialistes de ce type d’affrontement à grande échelle dans le cinéma live (Godzilla & co.) comme dans l’animation (Patlabor, Evangelion…) tout en leur rendant le plus beau des hommages.

Pacific Rim

Sur le papier, Pacific Rim ne possède rien de bien plus original qu’un film de Roland Emmerich qui se serait épris de robots géants pour les inclure dans son film catastrophe idéal. En effet, voilà ce que va nous raconter Pacific Rim : Lorsque des légions de créatures monstrueuses, appelées Kaijus, commencent à surgir des mers, une guerre lourde en terme de pertes humaines et puisant dans les dernières ressources de l’humanité éclate. Pour combattre les kaijus, un nouveau type d’arme est créé : des robots géants appelés Jaegers, contrôlés simultanément par deux pilotes dont l’esprit est relié par un pont neural. Mais même les Jaegers se retrouvent sans défense face aux implacables kaijus. A l’aube de la défaite, les forces de défense de l’humanité n’ont d’autre choix que de se tourner vers deux héros pas ordinaires – un ancien pilote épuisé et une rookie inexpérimentée – réunis pour piloter un Jaeger légendaire mais obsolète. Ensemble, ils sont le dernier espoir de l’humanité face à l’apocalypse.

Les monstres, Guillermo Del Toro les connait bien, ils sont partout dans sa filmographie, mais à l’exception de la transformation de Raspoutine et un géant de pierre dans Hellboy et sa suite c’est la première fois qu’ils sont si gigantesques chez lui. C’est également la première fois qu’ils représentent une menace totale pour l’humanité, même si on imagine qu’à l’image de Godzilla il pourrait bien se cacher derrière ce film catastrophe démesuré un propos visant à mettre l’homme face aux conséquences de ses actes sur la nature. Godzilla auquel le dernier plan de la bande-annonce ci-dessous livre un bel hommage, monstre qui refera son apparition quelques mois plus tard chez Warner/Legendary avec la nouvelle adaptation par Gareth Edwards. Ces premières images de Pacific Rim ne laissent aucun doute, Guillermo Del Toro va atomiser tout ce qui a pu voir le jour ces dernières années en termes de destruction, d’apocalypse filmée et surtout en terme d’échelle tant les kaijus comme les robots sont représentés à des tailles dépassant l’entendement. Le réalisateur a par ailleurs annoncé qu’il ne s’agissait que de créations originales, bien que largement inspirées par le travail des nippons sur le sujet depuis les années 50.

Fait amusant, c’est le scénariste du Choc des titans Travis Beacham qui a signé le script de la chose. Guillermo Del Toro a une nouvelle fois fait appel au fidèle Guillermo Navarro pour la photographie de son film, ainsi qu’au monteur d’Hellboy et Blade II pour assurer la rythmique. La bande-son est signée Ramin Djawadi, dont le travail sur la série Game of Thrones a sans doute pesé lourd dans la balance. Tourné à la Red Epic pendant près de 6 mois, en 2D, pour ensuite être converti en 3D sur décision de la Warner, Pacific Rim met en scène un casting international étonnant avec Charlie Hunnam et Rinko Kikuchi dans les rôles titres, avec en support Idris Elba (qui a récupéré un rôle au départ attribué à Tom Cruise), Ron Perlman, Charlie Day ou encore Clifton Collins Jr. et ces premières images dévoilées il y a quelques heures dépassent tous les espoirs possibles. Pacific Rim sera grand, voire carrément gigantesque, avec des combats comme nous n’en avons sans doute jamais vus. Quant aux enjeux, le simple « Today we’re cancelling the apocalypse » prononcé par un Idris Elba déchaîné en dit suffisamment pour mourir d’impatience. Si on ajoute à cela un premier plan dans cette bande-annonce qui renvoie directement à l’imagerie du Labyrinthe de Pan, il ne fait aucun doute que Guillermo Del Toro aura une fois de plus réussi à conjuguer blockbuster titanesque (on parle de 200 millions de dollars) et film d’auteur.

Pacific Rim sortira en France le 17 juillet 2013, la concurrence va avoir des sueurs froides car aujourd’hui s ‘annonce le blockbuster définitif.