Nicolas Cage chez Paul Schrader dans Dying of the Light

de le 15/10/2014
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Dying of the light posterDying of the Light est un projet maudit qui a échappé à presque tout le monde. Et la réunion entre Nicolas Cage et Paul Schrader, sur le papier au moins aussi excitante que celle avec Werner Herzog, ressemble à travers cette première bande-annonce à tous les petits budgets dégueulasses qu’enchaîne l’acteur entre deux bons films.

Dying of the Light est tout d’abord un script de Paul Schrader, formidable scénariste, datant d’avant 2010. A cette époque, l’acteur principal devait être Harrison Ford et le film devait être réalisé par Nicolas Winding Refn, qui a préféré quitter le projet pour se pencher sur Drive. Quatre ans plus tard, Paul Schrader a fini par mettre en scène son script, et s’est vu proposer un beau lead avec Nicolas Cage, capable de miracles lorsqu’il est bien dirigé. L’association avait tout pour promettre de belles choses, jusqu’à ce que tombe la mauvaise nouvelle en septembre dernier : les producteurs ont fini par pousser le réalisateur vers la porte de sortie de la salle de montage, après qu’il propose un second cut plus en conformité avec leurs indications. Refn, resté producteur délégué, a beau avoir fait son possible pour défendre le montage de Paul Schrader, ce dernier a été complètement dépossédé de son film qui sortira dans une version complètement aseptisée.

Dying of the Light réunit également Anton Yelchin, Alexander Karim, Irène Jacob, Adetomiwa Edun, Aymen Hamdouchi, Claudius Peters, et Robert G. Slade, et a été éclairé par Gabriel Kosuth.

[box_light]Synopsis : Evan Lake, retraité de la CIA, a été poussé vers la porte de sortie. Mais quand son protégé découvre des preuves selon lesquelles le nemesis de Lake, le terroriste Banir, a refait surface, Lake devient incontrôlable et s’embarque dans une dangereuse mission internationale à la poursuite de son ennemi juré.[/box_light]