TOUS LES ATICLES
 
affiche de Mademoiselle de Park Chan-wook

Mademoiselle (Park Chan-wook, 2016)

Retour en Corée, au moins en partie, pour Park Chan-wook après une expérience américaine plus que...

Veteran (Ryoo Seung-wan, 2015)

Avec le troisième plus gros succès de tous les temps en Corée du Sud, Ryoo Seung-wan nous offre u...

Sea Fog – les clandestins (Sim Seong-bo, 2014)

Festival du Film Coréen à Paris 2014 : film d’ouverture. Quand il n’aligne pas les ch...

Hwayi : a Monster Boy (Jang Joon-hwan, 2013)

Cela fait déjà 10 ans que Jang Joon-hwan avait quelque peu disparu des radars, depuis l’éch...

South Bound (Lim Soon-rye, 2013)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : section paysage Pour son cinquième film en solo, la réalis...

Hope (Lee Joon-ik, 2013)

Festival du Film Coréen à Paris : film d’ouverture Tranquillement installé dans le top 20 d...

The Unjust (Ryoo Seung-wan, 2010)

Étrange Festival 2011 : Compétition Internationale. FFCF 2011 : Section Paysage. The Unjust resse...

The Man from Nowhere (Lee Jeong-beom, 2010)

Film d’ouverture du 5ème FFCF Chaque année voit son nouveau petit phénomène filmique en pro...

Thirst, Ceci est mon Sang (Park Chan-wook, 2009)

« Mélodrame érotico-gore tragique et déprimant », c’est ainsi que le réalisateur présente s...

Lady Vengeance (Park Chan-wook, 2005)

Et nous voilà à la fin de la trilogie de la vengeance mise en place par ce génie coréen. Après Sy...

Old Boy (Park Chan-wook, 2003)

On continue la redécouverte de la trilogie de la vengeance avec le film qui a fait le plus parler...

Sympathy for Mr. Vengeance (Park Chan-wook, 2002)

Grâce aux fonds récoltés suite au succès monstrueux obtenu en Corée par Joint Security Area deux ...

Joint Security Area (Park Chan-wook, 2000)

En 2003 avec OldBoy et son grand prix au festival de Cannes (à défaut d’une palme d’o...

Je suis un cyborg (Park Chan-wook, 2006)

Bon ben voilà un film plutôt étonnant de la part de celui que le monde a découvert avec OldBoy (b...