Le studio Ghibli n’est pas mort

de le 04/08/2014
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Coup de tonnerre hier, tout l’internet est en deuil : le studio Ghibli ferme ses portes. Cela serait même officiel comme le reporte Premiere.fr. En réalité, les choses ne sont pas si simples. Une chose est sure : non, le studio Ghibli ne ferme pas encore ses portes.

C’est le mal du siècle. Des journalistes qui n’en sont pas sont les véhicules de l’information. Ainsi, des décès de personnes bien vivantes sont annoncées ou des studios ferment quand ils annoncent une restructuration. La traduction d’une annonce en anglais, déjà traduction, visiblement approximative, d’une annonce en japonais, et le délire est permis. Seul fait avéré, l’ex-producteur Toshio Suzuki est apparu durant le programme  Jounetsu Tairiku sur MBC et a évoqué l’avenir du studio Ghibli. Et plutôt qu’une moitié de citation, le site Kotaku.com a traduit l’ensemble des propos tenus par Toshio Suzuki, qui n’annonce aucunement la fermeture du studio, et encore moins de manière officielle.

« Nous envisageons de dissoudre le département production, et d’apporter une grande évolution pour l’avenir du studio ». Aucune affirmation stricte. La réalité est qu’avec la retraite de Hayao Miyazaki et les derniers longs métrages produits qui n’ont pas rapporté suffisamment par rapport aux coûts générés, le studio Ghibli est entré dans une phase de réflexion sur son avenir et ses chances de prospérer. Aujourd’hui, le studio pourrait ne plus produire de long métrage. Il pourrait aussi continuer. La seule certitude est que les têtes pensantes planchent sur une vaste réorganisation, voire une restructuration, sur de nouvelles idées en terme de rentabilité de ses créations, passées et à venir. Une petite révolution est en route au royaume de Totoro. Espérons que la conclusion soit heureuse et que l’usine à rêves ne cesse jamais de tourner, même à un autre régime. Car il y a toute une jeune génération pour assurer son avenir.