Le patron de Legendary démissionne

de le 18/01/2017
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Alors que le studio est revenu en haut de la vague avec La Grande muraille et de nombreux projets en cours, Thomas Tull quitte le navire sous la pression imposée par ses nouveaux patrons chinois.

La démission du PDG de Legendary est-elle un nouveau mauvais signe pour les super-productions au cinéma ? Thomas Tull n’aura pas donc survécu au récent rachat par le groupe chinois Dalian Wanda auquel sa vision intransigeante a déplu.

Fondateur du studio en 2000, il représentait une sorte de nouveau mogul comme Hollywood avait connu dans son Âge d’or, ces patrons des grands studio avec un vision et prêts à tout miser sur un projet dans lequel il croyaient dans sa valeur artistique et non dans sa rentabilité financière immédiate. Il aura ainsi défendu dur comme fer des projets comme Pacific Rim ou le Godzilla de Gareth Edwards, fort de son succès avec la trilogie Batman de Christopher Nolan.

Cette décision est d’ailleurs assez incompréhensible du point de vue de la dernière production en date.

La Grande muraille de Zhang Yimou avec un Matt Damon en défenseur valeureux du monument chinois face à une armée de monstres féroces, a d’ores et déjà ramassé sa mise sur le territoire chinois. Se vantant d’être le plus gros budget du cinéma chinois avec ses 135 millions de dollars, le blockbuster encore dans les salles françaises fonctionne très bien à l’international, alors que sa sortie aux États-Unis n’est prévue que dans un mois.

Mais le parcours en dents de scie du studio n’était pas du goût du groupe Dalian Wanda qui a racheté Legendary début janvier pour la modique somme de 3,5 milliards de dollars.

Effectivement, la forte tête qu’était Thomas Tull est autant responsable de cartons comme 300, Very Bad Trip, Man of Steel ou Jurassic World, que les échecs cuisants que furent Watchmen, Le Septième fils, Hacker ou Warcraft. Cette rentabilité hasardeuse des projets protégés par l’intraitable boss de Legendary avait conduit à la fin d’une collaboration de dix ans avec les studios de Warner bros. et poussa Legendary dans les bras d’Universal.

Dalian Wanda a donc coupé court à la gestion de Thomas Tull sur les projets que le studio prépare actuellement. À savoir : les suites Pacific Rim Uprising en tournage avec John Boyega (Star Wars : Le réveil de la Force) et Jurassic World 2, réalisé prochainement par J.A. Bayona (The Impossible, Quelques minutes après minuit).

Poussé vers la sortie, l’ancien PDG restera néanmoins crédité en tant que producteur de la prochaine adaptation du roman culte Dune de Frank Herbert et du nouvel univers partagé des monstres géants, comprenant Kong : Skull Island, les suites au Godzilla de 2012 et une inévitable rencontre entre King Kong contre Godzilla.