The Twins Effect (Dante Lam & Donnie Yen, 2003)

de le 31/03/2009
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Gros succès à sa sortie en salles à Hong Kong, grâce à un casting haut de gamme (niveau people car niveau qualité d’acteurs on repassera), Twins Effect se la joue divertissement d’action décérébré et racole à fond vers les amateurs de fight avec la présence de Donnie Yen comme chorégraphe et co-réalisateur… Donnie chorégraphe + des vampires, et oui on pense à l’excellent Blade II, vers lequel le film lorgne méchamment mais malgré de bonnes promesses il reste à des années lumières de la petite bombe signée Guillermo Del Toro.

Et ce n’est pas la présence de quelques bons acteurs venus récupérer leur chèque pour sans doute de grosses factures qui arrangent quoi que ce soit. Twins Effect c’est finalement un peu comme la musique des Twins (d’où le titre à leur gloire…), de la soupe sans saveur pour adolescent pré-pubère. On se demande ce qui est arrivé à Dante Lam… On lui doit quand même quelques films très sympas comme The Triad Zone, Beast Cops ou Hit Team! Mais là il sombre carrément.

Pourtant ça commençait vachement bien avec une première scène bien torchée, dans laquelle on ressent la nervosité de Donnie Yen, ça serait même excellent si la musique était mieux utilisée. Et même Ekin Cheng assure dans cette scène, c’est dire si elle est bien! On se dit qu’on va avoir un beau spectacle et puis arrive la voix off qui tue… avec le genre de phrase qui pourrit une scène et détruit tout espoir de voir un bon film! Et jusqu’à ce moment-là les twins n’ont pas encore fait leur apparition… et là c’est le drame… Ok c’est leur premier film en tête d’affiche, on peut être indulgent, mais là c’est juste inepte. Surtout Charlene Choi en fait car Gilian Chung laisse entrevoir quelques possibilités pour devenir une vraie actrice.

Mais alors l’autre Twin est juste insupportable, on a presque envie de couper le film au milieu quand elle se met à crier! Faut vraiment qu’elle retourne à 100% dans la chanson car c’est vraiment pas possible d’être aussi mauvaise actrice. Et avec les deux starlettes on a droit à Ekin Cheng, qui fait du Ekin Cheng, c’est à dire qu’il est mauvais, lisse, insipide, comme dans 99% de sa filmographie (2 bons rôles chez Johnnie To et Tsui Hark, c’est tout), Edison Chen ne vaut pas mieux, à part montrer sa belle gueule c’est un piètre acteur… On ne retiendra donc que des seconds rôles voir des caméos pour voir de vrais acteurs. Anthony Wong n’a que peu de scènes mais bouffe l’écran à chaque fois, Chapman To restera le plus drôle parmi toutes les tentatives du film de faire rire, et les caméos de Jackie Chan et Karen Mok sont excellents. C’est même Jackie qui a droit à la scène la plus réussie et la plus fun de tout le film…

Au niveau des chorégraphies tant attendues, et bien elles seraient vraiment pas mal si le montage ne les avaient pas massacrées. En effet c’est monté super cut, du coup ce n’est pas lisible du tout. On comprend pourquoi ils ont fait ça, les acteurs ayant des capacités martiales plus que limitées mais ça ruine tout le boulot de Donnie, à part dans le dernier combat entre Gilian et le vampire (ah oui lui aussi il est bien ridicule) avec de jolis mouvements et clés de bras… Pour la réalisation c’est juste sans saveur, pas toujours bien cadré, avec des angles supposés être sympas mais inutiles.

En plus la BO alterne canto-pop au rabais avec des pastiches de Horner et Elfman, le seul morceau à sauver est le générique de fin chanté par Jackie Chan et les Twins! Grosse déception donc, et ce n’est même pas à cause de la présence des Twins dont l’une, Gilian, s’en sort même plutôt bien. C’est juste que ça pompe à mort sur Blade II en beaucoup moins bien, il y a plein de scènes de romance adolescente débiles auxquelles on ne croit pas 2 secondes, en plus d’en avoir rien à faire. Bref il y a quelques passages funs, les SFX sont bons, mais c’est tout… plutôt nul en fait.

FICHE FILM
 
Synopsis

Reeve, le meilleur chasseur de vampires de Hong Kong, traque depuis longtemps son pire ennemi, le baron Dekotes. Dekotes, lui, cherche à retrouver Kazaf, le cinquième prince de la nation des vampires. Grâce au sang de Kazaf et à l'ancienne bible des vampires, le baron pourra instaurer son royaume des ténèbres. Reeve cherche un nouveau partenaire après que l'ancienne s'est fait tuer par Dekotes. Il va tomber sur Gipsy, une jeune beauté fringante mais inexpérimentée. Les choses vont se compliquer lorsque la jeune sœur de Reeves, Helen, a une relation avec Kazaf ...