Men Suddenly in Black (Edmond Pang, 2003)

de le 22/03/2009
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Edmond Pang (a.k.a Pang Ho-Cheung) est vraiment un jeune réalisateur à suivre à HK, découvert avec You shoot, I shoot, comédie/polar carrément déjantée après avoir écrit le très bon Fulltime Killer (adapté par Johnnie To). Ce metteur en scène manie le décalage avec une aisance déconcertante! Que ce soit les personnages, le scénario, la mise en scène ou la musique, il y a un réel travail pour jongler avec les conventions et les genres et proposer des films très différents. Il est aujourd’hui un des rares dans l’ancienne colonie à ne pas proposer de produits formatés, et il n’a même pas 40 ans.

Men suddenly in black s’inscrit dans cette même démarche pour surprendre le spectateur, ou comment une bande de potes échaffaude un plan digne d’un braquage de banque pour se faire une virée et aller tromper leurs femmes, quand celles-ci sont sensées avoir quitté Hong Kong et leurs maris pour au moins 14h. Une journée pendant laquelle le seul mot d’ordre est « débauche ».

Et ça commence de façon surprenante. Si on n’a pas lu le synopsis avant on se croirait devant un film de gangsters, avec Eric Tsang en parrain de son organisation. Mais non c’est bel et bien une comédie! Et une comédie non seulement drôle mais aussi très intelligente. Entre la préparation minutieuse de leur escapade pour assurer et éviter de se faire prendre ( nouvelles cartes téléphoniques, argent liquide, préservatifs et viagra!), les situations rocambolesques de la première mission (comment échapper à une ancienne connaissance devenue obèse? Comment fuir un restaurant sans se faire voir par ses beaux parents? Ou le meilleur, comment stopper un serveur qui va utiliser une carte de crédit avec ralenti et musique héroïque…) ou la préservation du mythe d’oncle Neuf qui s’est sacrifié par le passé pour éviter à ses camarades de débauche de se faire gauler par leurs femmes et qui vit enfermé chez lui sans même avoir droit à des revues pornos… C’est juste hilarant!

D’ailleurs un grand bravo au casting juste excellent avec Eric Tsang qui se prend carrément au sérieux en chef de bande, Chapman To toujours aussi drôle (de toute manière rien qu’en voyant sa gueule on se marre) mais surtout Tony Leung Ka-Fai qui joue le fameux oncle Neuf, sa prestation restera dans les mémoires tant il est icônisé et franchement drôle, avec un sens de l’auto-dérision fantastique. Ce qui est génial c’est que tout les acteurs jouent leur rôle de façon hyper sérieuse, aucun ne joue comme dans une comédie!

De plus on a droit à plein de caméos de stars HK comme Sammo Hung, Chin Kar Lok, Alan Tam, Sandra Ng… Bref pas mal du gratin local qui vient apporter sa petite contribution à l’édifice.

Niveau mise en scène, on retrouve tous les codes du polar made in HK, ce qui donne une esthétique très soignée qui tranche avec le propos. Une belle photo, de beaux mouvements de caméra… comme seuls les cinéastes HongKongais savent le faire. Mais en plus de ça le film est truffé de références en tout genre et les parodie à la perfection. Ainsi on retrouve Heat, mais aussi Infernal Affairs (la scène de l’interrogatoire d’Eric Tsang reprise ici à l’identique avec le même acteur et les mêmes réactions) ou encore ce clin d’œil à Tarantino avec le plan filmé depuis le coffre d’une voiture.

On ne peut pas passer sous silence non plus cette parodie de gunfight au ralenti où les flingues sont remplacés par des appareils photos et des tuyaux d’arrosage… déjà culte!

On remplace des gangsters par des maris volages et des flics par leurs épouses et on obtient ce drôle de film complètement décalé, qui joue à la perfection avec les codes du polar pour en faire une comédie super originale! Comme point noir on regrettera un léger problème de rythme et un changement de ton dès que les épouses débarquent mais tout ça n’est pas bien grave tant l’ensemble est amusant et rafraîchissant.

De plus, on peut y voir aussi une certaine nostalgie par rapport à la ville de Hong Kong, dans laquelle on pouvait s’amuser dans des lieux aujourd’hui fermés. Une comédie drôle et intelligente ça ne se refuse pas. Et rien que pour le baiser entre Eric Tsang et Maria Cordero, il faut voir ce film!

FICHE FILM
 
Synopsis

Alors que leurs femmes partent ensemble en voyage, quatre amis sautent sur l'occasion pour mettre en oeuvre leur plan : passer un agréable moment aux bras de délicieuses jeunes femmes peu farouches... Tout est prévu dans les moindres détails et rien ne semble pouvoir gâcher leur plaisir. Sauf peut-être leurs femmes...