La Voie du Jiang Hu (Wong Ching-Po, 2004)

de le 18/04/2009
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

La rétrocession de Hong Kong à la Chine a complètement bouleversé l’industrie du cinéma HK, plusieurs réalisateurs sont partis à l’étranger et le bouillonnement d’idées qui faisait le charme et l’âme même de ce cinéma a peu à peu disparu. Le polar, genre phare qui aura influencé le monde entier alui aussi commencé à tourner en rond mais heureusement dans les années 2000, certains ont décidé de reprendre les choses en main et de renouveler le genre, parfois avec succès. Eric Tsang, qu’on connait surtout comme acteur (Men Suddenly in Black, Infernal Affairs…), s’est fixé comme objectif en tant que producteur de dénicher de jeunes réalisateurs capables de relancer une industrie au ralenti, des réalisateurs avec une « patte », Wong Ching-po, qui jusque là n’avait qu’un seul long métrage au compteur (Fu Bo, premier essai décevant mais très intéressant), fait partie de cette vague est s’est retrouvé aux commandes de ce film haut de gamme.

Haut de gamme par son casting bien sur avec en têtes d’affiche Andy Lau (Infernal Affairs, le Secret des Poignards Volants, Running Out of Time…) et Jackie Cheung (une Balle dans la Tête, Swordsman, les Cendres du Temps…), deux stars immenses que ce soit au cinéma ou dans la chanson. A leurs côtés deux autres stars de la nouvelle génération, Edison Chen (Dog Bite Dog, the Twins Effect, Infernal Affairs…) et Shawn Yue (Dragon Tiger Gate, Infernal Affairs, Initial D…), popstars à fort potentiel capables d’ameuter des jeunes filles en furie par milliers et parfois capables d’être de vrais acteurs (vraiment pas souvent mais ça arrive…). On retrouve aussi une belle galerie de seconds rôles avec Eric Tsang, Chapman To et Suet Lam (pas un film ne se fait sans l’un des deux!), Norman Chu (vétéran de la Shaw Brothers) ou encore Gordon Lam (Mad Detective, Infernal Affairs…). Très beau casting! S’entourant également d’une équipe technique ayant fait ses preuves sur de gros films par le passé (au hasard Crime Story, Infernal Affairs, Fong Say Yuk!), Wong Ching-po met toutes les chances de son côté pour réussir son pari.

Et le résultat est terriblement classe! Une image léchée qui semble au croisement de Johnnie To et Wong Kar Wai, parfois nerveuse, parfois sensuelle, avec de belles envolées lyriques, la Voie du Jiang Hu a vraiment de la gueule! Côté scénario ça semble plutôt basique avec ces 2 histoires en parallèle, d’un côté les deux chefs de gangs bien établis, de l’autre deux petites frappes pleines d’ambition qui doivent remplir leur première mission : tuer un chef de gang. On sent le dénouement venir à 3 kilomètres mais c’est tout de même bien emmené.

Alors certes on peut reprocher au réalisateur de vouloir en faire trop. Trop esthétisant, trop clinquant, trop creux finalement… il y a un peu de vrai là-dedans mais le manque de profondeur du scénario est masqué par cet aspect visuel absolument superbe, plein de trouvailles et d’idées en tout genre. Et le fait que le film soit plutôt court (1h20) permet de garder un rythme qui ne faiblit jamais. La seule scène vraiment étrange restera cette discussion dans le restaurant où la table à laquelle sont assis Hung et Lefty semble « flotter »… l’effet est assez bizarre et semble surtout inutile! Mais ça reste anecdotique.

Les acteurs sont tous très bons, d’ailleurs ça fait plaisir de revoir Jackie Cheung qui est vraiment trop rare au cinéma alors qu’il a un talent immense! ce rôle lui aura permis d’enchainer sur le très beau Perhaps Love de Peter Chan où il a pu mélanger ses deux passions mais depuis plus rien…

Et puis, le film brasse de beaux thèmes, comme la responsabilité envers sa famille et le conflit qui en découle avec ses frères d’arme, ou tout simplement les notions de fraternité, de respect et de fidélité… La fin superbe sous la pluie vient clôturer un film qui sera peut-être oublié, car son scénario n’est peut-être pas à la hauteur de ses ambitions graphiques, mais c’est un polar d’une classe folle. Et quand on sait qu’en plus il a été tourné et monté en 2 semaines, ça a de quoi impressionner!

FICHE FILM
 
Synopsis

La voie du Jiang Hu retrace le parcours de deux amis qui ont mis la main sur la mafia locale et règnent en maître sur leurs clans et sur la zone des triades. A la suite de la naissance de son fils, Hung Yan veut se retirer une fois pour toutes. Toutefois, les autres chefs de gangs ne sont pas prêts à le laisser partir si facilement.