Hellboy II : Les Légions d’or Maudites (Guillermo Del Toro, 2008)

de le 13/04/2009
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Il y a 4 ans, Guillermo Del Toro signait le premier Hellboy, une des toutes meilleures adaptations, ou plutôt interprétation, d’un comics (réputé inadaptable… Comme quoi avec du talent on peut tout faire) mais surtout abordait ce super-héros pas ordinaire d’une façon tout à fait originale dans un film plus intimiste que spectaculaire. Il faut dire qu’Hellboy représente à la fois le bébé et l’alter ego de Del Toro, ce premier film transpirait l’affection à chaque plan et constituait la plus belle introduction à cet univers étrange. 4 ans et un chef d’oeuvre (le labyrinthe de Pan) plus tard, le plus humain des démons est de retour dans la suite parfaite, prouvant une nouvelle fois qu’une suite peut dépasser l’original si le but de l’entreprise n’est pas forcément d’amasser des dollars et de capitaliser sur une franchise.

L’introduction du film, avec l’apparition de John Hurt, constitue la plus belle ouverture qui soit. La légende de la Golden Army vue au travers l’imaginaire du jeune Hellboy aurait même pu faire un beau long métrage d’animation!

L’apparition du Prince Nuada calme tout le monde d’entrée. Costumes et maquillages magnifiques, il nous sort un kata à la lance qu’on croirait sorti d’un film HK de la grande époque, chorégraphie de fou!! Le prince est interprété par le trop rare Luke Goss, qui retrouve Del Toro après sa prestation en Prince Nomak dans Blade II. Les 2 personnages sont d’ailleurs très proches sous de nombreux angles: Fiers, rejetés, tragiques… Et ce n’est pas la seule similitude avec d’autres films du réalisateur.

Hellboy II semble en effet être une sorte d’heureux mix entre Blade II et le Labyrinthe de Pan, quand l’action la plus pure rencontre la plus belle des poésie fantastique… Del Toro aime les freaks, il les a toujours aimé, porte sur eux un regard mélange de compassion et d’admiration. Sa plus belle déclaration: Le marché des Trolls! Passage du film à voir et revoir rien que pour le soucis du détail, on y rencontre un bestiaire comme on n’en avait plus vu depuis Star Wars, des monstres en tout genre vivant paisiblement cachés. Le repère des Elfes est également somptueux !! De plus cette fois le réal nous enlève une frustration et dévoile un nombre de créatures qui dépasse tout ce qu’on imaginait: entre l’ange de la mort, le dieu élémental, les légions d’or… On se retrouve complètement immergés dans cet univers. Hellboy est d’ailleurs presque relégué au second plan par certains monstres, en particulier le prince Nuada.

On l’a compris, visuellement c’est magnifique, Guillermo Navarro est toujours l’un des meilleurs chef op et donne au film un cachet, mélange de gothique et de fantaisie… Et si les scènes d’action sont nombreuses (sur ce point il y a une énorme évolution par rapport au premier film), Del Toro n’en oublie pas ses personnages. Entre relations amoureuses, quêtes identitaires, désir d’humanité, refus de l’ordre… Des thèmes terriblement humains et qui pourtant nous sont montrés par des freaks!

Encore une fois Guillermo Del Toro nous enchante par son univers bouillonnant, par sa passion des monstres et du cinéma. Et si le scénario n’est finalement que très mince, il réussit à mêler action, humour et émotion avec une générosité rare. Et le spectateur qui adhère à tout ça ne peut que tomber sous le charme et vivre un rêve pendant 2h. Vivement la suite!!

FICHE FILM
 
Synopsis

Après qu'une ancienne trêve établie entre le genre humain et le royaume invisible des créatures fantastiques ait été rompue, l'Enfer sur Terre est prêt à émerger. Un chef impitoyable qui règne sur le royaume d'en-dessous, renie ses origines et réveille une menace sans précédent : une armée de créatures que personne ne peut arrêter. Maintenant, il est temps pour le super héros le plus indestructible et le plus cornu de la planète de combattre un dictateur sans pitié et ses légions. Il peut être rouge, il peut avoir des cornes, il peut être mal compris, mais si vous voulez que le travail soit bien fait, appelez Hellboy. Avec ses partenaires du Bureau de Recherche et de Défense Paranormal (B.P.R.D.), sa petite amie pyrokinésique Liz, l'aquatique et empathique Abe Sapien et le mystique protoplasmique Johann, le B.P.R.D voyagera entre notre monde et celui où voguent les créatures que ne peuvent pas voir les humains, où les créatures du monde fantastique sont devenues réelles. Hellboy, créature appartenant aux deux mondes qui n'est accepté dans aucun, devra choisir entre la vie qu'il connaît et une destinée incertaine qui l'attend.