D’un film à l’autre (Claude Lelouch, 2011)

de le 26/02/2011
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

À 73 ans, Claude Lelouch, aimé et dénigré, honni et réhabilité mille fois, réalise (déjà) son devoir de mémoire avec un documentaire sur son œuvre : D’un film à l’autre. Lelouch fête son propre anniversaire en s’offrant un cadeau d’envergure qui rassemble cinquante années de cinéma, depuis la création de sa société de production les Films 13, le 13 avril 1960 et son premier film : Le Propre de l’homme. Des scopitones du début, tournés pour sauver cette société naissante et déjà en difficulté, jusqu’à Roman de gare sorti en 2007, Lelouch retrace brièvement toute sa filmographie.

Toujours dans le mouvement, ce documentaire est constitué d’archives, mélange d’extraits de ses films et de making off, nous permettant de voir Lelouch à l’action qui tient la caméra ou dirige ses acteurs, tonitruant, gesticulant, voulant être partout à la fois. Lelouch au centre du film, commente lui-même le film en voix-off. D’un regard qui se voudrait introspectif et explicatif, il analyse ainsi sa carrière : « Il y a eu des virages, des films pivots, qui ont orienté mon travail dans de nouvelles directions », se considérant ainsi comme un autodidacte.

Tout au long du film, le réalisateur se compare à une voiture de course pour expliquer sa position de réalisateur hors normes. D’ailleurs, il n’hésite pas à commencer son documentaire par un long plan séquence tourné dans les années 70 au volant de son bolide, caméra embarquée au raz du sol, suivant une diabolique « traversée de Paris » au petit matin, à toute berzingue. La mention incrustée « sans trucages, en temps réel » nous fait sourire. Lelouch en conducteur débridé brûle tous les feux rouges pour arriver au parvis de l’église du Sacré-Cœur et étreindre la jolie femme avec qui il a rendez-vous en haut des marches. Excès de vitesse, imprudences, risques et romantisme, voilà ce qui à ses yeux, résume son attitude de cinéaste, parfois incompris car trop audacieux…

Où la véritable audace de Claude Lelouch s’arrête-t-elle et où son orgueil le dépasse-t-il, approchant presque le narcissisme ? Il ne répondra certainement pas ici. Pourtant, il donne parfois raison à ses détracteurs, disant s’être perdu ou avoir raté son public, comme dans Un homme et une femme : 20 ans déjà. Le réalisateur reconnaît alors que son premier succès de 1966 : Un homme et une femme n’avait pas besoin d’un remake vingt ans après. Il parle aussi de ses espoirs déçus à propos de films, qui, s’ils ont été des échecs commerciaux, restent pour lui des succès personnels, notamment La Belle histoire où il tente d’exposer sa vision des religions. « J’ai toujours vécu l’échec en victoire déguisée » dit-il. Enfin, il nous parle de ses rencontres passionnelles, rencontres amoureuses avec Annie Girardot par exemple, artistiques et amicales avec Jean-Paul Belmondo ou Patrick Dewaere.

Cinéaste prolifique et touche-à-tout, abordant de nombreux genres différents, y compris l’adaptation littéraire, le « biopic » (son film sur Edith Piaf : Édith et Marcel), ou encore la comédie musicale avec Les Uns les autres, Lelouch fascine par son inépuisable énergie. Ce qui manque à cet autoportrait, c’est sûrement le témoignage du producteur Lelouch. Hormis l’épisode où il raconte le million parti en fumée à cause de l’incendie du décor principal de l’un de ses films, il n’évoque presque jamais son travail de production à la tête des Films 13. Un aspect qui aurait pourtant été intéressant à développer.

[box_light]Dans ce film somme et introspectif Claude Lelouch survole chronologiquement ses 43 films de cinéaste. D’un Film à l’autre se présente donc comme un « Lelouch par lui-même », où le réalisateur, amateur d’exercices de style, se plierait au jeu des mémoires de cinéaste. Le film est une mine de souvenirs, parfois franchement émouvants. Mais le cinéaste se complait trop dans un reflet égocentré de lui-même et ne nous parle pas assez des coulisses de sa création.[/box_light]

FICHE FILM
 
Réalisateur
Date De Sortie
Scénariste
Compositeur
Distributeur
Nationalité
Synopsis

Un documentaire retraçant toute la filmographie de Claude Lelouch. Pour les 50 ans des Films 13, le cinéaste y dresse un bilan de sa carrière, assumant échecs et succès, et y montre des images inédites...