[Festival] Monte Carlo Television Festival 2010

de le 12/06/2010
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Du 6 au 10 juin 2010 se tenait la 50ème édition du festival de la télévision à Monte-Carlo. Suite à quelques problèmes logistiques au sein du club 300 Allociné et étant donné ma proximité géographique avec l’évènement, j’ai été gentiment convié à participer au rassemblement.

Il faut savoir que le festival est, au-delà de la compétition, THE place to be pour les séries TV à la recherche d’une chaîne pour les distribuer. En effet c’est pendant ces quelques jours que se décident les grilles de programmes des séries sur toutes les chaines françaises, l’enjeu est donc énorme. Et ce festival fêtant son cinquantième anniversaire, on comprend l’importance de l’évènement qui au hasard du calendrier se tenait au même moment que le cinquantième festival du film d’animation d’Annecy.

N’étant pas munis d’accréditations presse, impossible d’accéder aux projections de la journée ou aux interviews (pour ça, l’équipe des tueurs en série d’allociné était en place), on s’est donc « contentés » de prendre quelques photos des acteurs et actrices présents lors de leurs passages en extérieurs où ils étaient attendus par des hordes de fans de tous âges complètement déchainés/hystériques et de photographes sans scrupules maniant aussi bien leur appareil photo que quelques techniques semblant venues directement des écoles de rugby. Quelques photos (faites avec un APN compact alors que là-bas un téléobjectif est nécessaire pour obtenir quelque chose de potable) se trouvent en bas de l’article.

Mais nous avons pu également assister à quelques projections en soirée. Tout d’abord 3 épisodes cross-over des Experts en avant-première (en VF, merci TF1) où les personnages de Miami, Manhattan et Las Vegas se croisent au cours d’une longue enquête. Rien de bien surprenant, la série n’a plus cette ambition depuis bien longtemps, mais la production Bruckheimer est toujours aussi efficace dans la démonstration et la mise en scène tape à l’oeil qui semble venir d’un Tony Scott sous acide.

Ensuite nous avons eu droit aux deux premiers épisodes de la série évènement du moment, Glee, dont la diffusion commence sur Orange Cinéma Séries pendant que le season finale vient d’être diffusé aux USA. Après un premier épisode peu convaincant, très gnan-gnan, carrément réservé aux ados prépubères, le second relève le niveau avec quelques pointes d’humour grinçant. Par contre l’aspect comédie musicale risque de devenir vite énervant, même si cet aperçu a plutôt attisé notre curiosité pour la chose.

Dernière projection, un téléfilm allemand sobrement intitulé Romy. Mis en scène par Torsten C. Fischer (4 épisodes de Tatort au compteur, une pointure donc), il s’agit d’un biopic sur la vie de l’actrice Romy Schneider. La ressemblance entre l’actrice Jessica Schwarz et le mythe est souvent troublante, le casting (dont l’excellent Thomas Kretschmann) est plutôt bon dans l’ensemble, mais le film est paresseux et ne s’élève jamais au-dessus de son sujet qu’il traite sans le moindre recul dans une accumulation de scènes connues et de pathos. Très oubliable, sauf pour les amateurs de biopics bien propres sur eux.

Et pour terminer, un échantillon des clichés pris durant le festival, avec du bon monde tout de même, je vous laisse reconnaitre qui est qui 😉

Pour voir la totalité des photos, rendez-vous sur l’album dédié.