Bande-annonce de We are the Flesh, soutenu par Alejandro Gonzalez Iñarritu

de le 29/01/2016
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Résolument mutant, le cinéma mexicain nous envoie aujourd’hui une œuvre étrange et post-apocalyptique nommée We are the Flesh (ou Tenemos la carne), qui sera présentée au festival de Rotterdam et qui bénéficie du soutien total d’Alejandro Gonzalez Iñarritu et Carlos Reygadas.

Premier long métrage écrit et réalisé par Emiliano Rocha Minter (qui avait réalisé en 2013 le très beau court Dentro), We are the Flesh risque de faire parler de lui, ne serait-ce que pour son côté provocateur et radical. Pas besoin de chercher très loin ce qui a pu séduire Carlos Reygadas, co-producteur qui a vu dans le projet quelque chose rappelant assez clairement son cinéma, ou Alejandro Gonzalez Iñarritu, plutôt client des expériences radicales. Le film réunit un trio d’acteurs composé de Noé Hernández (vu dans Sin Nombre, El Infierno et Miss Bala), María Evoli et Diego Gamaliel.

[box_light]Synopsis : Dans un Mexico post-apocalyptique, Lucio et Fauna, frères et sœurs, errent depuis des années à la recherche de nourriture et d’un abris. Ils tombent sur un des derniers bâtiments survivants, où un homme leur fait une dangereuse proposition pour survivre au monde extérieur. Tandis qu’ils l’aident à transformer le bâtiment en une grotte ressemblant à un utérus, une inquiétante relation sexuelle émerge, en même temps qu’une dynamique dans laquelle les plus noirs instincts font leur œuvre destructrice.[/box_light]