Au mois de juillet, l'industrie cinématographique française a connu des jours heureux

Temps de lecture : 2 minutes environ

·

Publié le 10 août 2023

·

Par Patrick Patrick

Attachez vos ceintures, cinéphiles ! L'été 2023 est une saison record pour le cinéma français, pulvérisant le désastre de l'été 2022 et démontant toutes les prédictions. Alors, qu'est-ce qui est chaud sur le grand écran ? Détails cinématechniques à venir!

Au mois de juillet, l'industrie cinématographique française a connu des jours heureux

Une réjouissance éblouissante dans les salles obscures

Selon le CNC, cette saison estivale, les salles de cinéma ont vu une concentration vraiment époustouflante d'amateurs de pop-corn et de grandes images. Plus de 18,38 millions de passionnés du cinéma ont déjà fait leur ciné-escapade de juillet. Ces chiffres laissent en rideau les statistiques de l'année précédente, augmentant de 33,3% par rapport à juillet 2022. C'est même plus épatant que la moyenne prise de juillet 2017 à 2019, avant la farce nommée Covid.

Sept mois seulement et presque 109 millions de visiteurs ont déjà franchi les portes des cinémas français. Richard Patry, président des grands noms de cinéma français (FNCF), se réjouit particulièrement de ces chiffres.

Hollywood arrive sur le trône

Qu'est-ce qui a rallumé l'étincelle ? Une flopée de films incroyables ! Nos yeux ont été gâtés par le déluge de nouveaux films, avec 48 premières rien qu'en juillet. Les films américains, qui étaient aux abonnés absents le dernier été, sont revenus en force pour nous emporter dans leur tourbillon.

La couronne de 'Barbie'

La magie du cinéma a eu lieu dans les dernières semaines de juillet avec la première de "Barbie", une merveille anglo-américaine, de Greta Gerwig. Currieusement, avec plus de 3,9 millions de spectateurs enchantés rien qu'en France, cette Barbie a illuminé de façon spectaculaire les écrans.

L'éclat nucléaire de 'Oppenheimer'

En parallèle, l'éblouissant 'Oppenheimer', de Christopher Nolan, a conquis presque 2,9 millions de cinéphiles. Ces deux films, loin d'être des suites ou des spin-offs, ont montré que l'originalité et l'unique ont toujours leur place au box-office.

Grandes franchises et cinéma indépendant

Mais n'oublions pas la suite des aventures de nos héros préférés ! Les derniers volets de 'Mission: Impossible' et 'Indiana Jones', avec respectivement 2,2 et 2,8 millions de fidèles, continuent de tenir le haut du pavé. Les films d'animation ne sont pas en reste, avec 'Elémentaire' et 'Miraculous' cumulant à eux deux plus de 4,1 millions de visiteurs.

Devenons prosaïques : il pleut

Il y a aussi des raisons plus simples à ce surprenant boom des entrées en salle... Une partie de la gloire revient, semble-t-il, à la pluie, qui a largement trempé le nord et l'ouest de la France. Les jours les plus humides ont été ceux des records de fréquentation.

Et après ?

Pour les responsables de cinéma, ce pic estival est une source de joie, mais aussi de réflexion. Doit-on repenser la programmation ? Doit-on compter sur la météo ? Pas vraiment, selon l'avis du président de la FNCF. Il voit cette saison comme une preuve que l'audace paye. Les spectateurs sont intelligents et curieux, et ils aiment une offre originale et diverse. Un "Mission: Impossible" est toujours bienvenue, mais il faut continuer à prendre des risques dans la création.

Conclusion

Alors que la créativité prend de l'ampleur, avec des grand succès comme 'Barbie' qui promettent de devenir des franchises, ne comptons pas abandonner les blockbusters pour autant. Car après tout, un été pluvieux ne serait pas le même sans un bon film, n'est-ce pas ?

Patrick

Article écrit avec passion par Patrick

En tant qu'aventurier des salles obscures et explorateur du streaming, chaque film ou série est une nouvelle terre à découvrir, et je vous emmène dans ces voyages cinématographiques. Quand je ne suis pas immergé dans un scénario, vous me trouverez probablement en train de déguster un bon café en terrasse.

Partager :