After Earth : M. Night Shyamalan et les Smith après l’apocalypse

de le 11/12/2012
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Il n’y a pas de meilleur moyen pour rebondir que de toucher le fond. Après une série de films parfois très maladroits depuis 6 ans, M. Night Shyamalan semble avoir repris du poil de la bête comme le suggèrent les premières images d’After Earth, son projet le plus ambitieux à ce jour et qui embrasse un genre revenu en état de grâce pour 2013 : la science-fiction.

Pour cause d’un égo surdimensionné doublé de choix franchement douteux remettant en cause son statut de petit génie, M. Night Shyamalan, dont l’indépassable Incassable reste le point d’orgue d’une carrière démarrée sous une très bonne étoile, n’en finissait plus de décevoir. Un film aussi minable que Le Dernier maître de l’air, honte de sa filmographie, aurait très bien pu marquer un sérieux coup d’arrêt à une œuvre en dents de scie qui reste pourtant passionnante, y compris dans ses échecs et surtout à travers ses films les plus incompris. Mais sans doute conscient que son image n’en finissait plus de se dégrader (son nom apposé sur l’affiche du médiocre Devil sur lequel il s’est finalement peu impliqué), celui qui fut bêtement associé au principe du « film à twist » se devait de démontrer que s’il n’était pas le nouveau Spielberg comme cela fut annoncé, il est de ces rares auteurs tellement sincères qu’ils en deviennent maladroits aussi bien dans leurs films que leurs déclarations. Il est tout simplement M. Night Shyamalan, il en est très conscient, et tant mieux. C’est pour cela qu’il reste un réalisateur si intéressant avec une foi absolue en le cinéma. Et le voilà donc qui s’attaque à un tout nouvel exercice, la science-fiction, avec le père et le fils les plus puissants d’Hollywood : Will et Jaden Smith.

After Earth situe son action un millier d’années après qu’un cataclysme ait poussé l’humanité à quitter la Terre pour s’installer sur la planète Nova Prime. Le légendaire Général Cypher Raige revient d’un séjour prolongé auprès de sa famille dont il était séparé, prêt à endosser son rôle de père auprès de son fils de 13 ans, Kitai. Lorsqu’un astéroïde percute leur vaisseau, ils s’écrasent sur une Terre devenue peu familière et dangereuse. Alors que son père mourant reste allongé dans le cockpit du vaisseau, Kitai entame un voyage en territoire hostile afin de retrouver leur dispositif de détresse. Toute sa vie Kitai a rêvé d’être un soldat comme son père, c’est sa chance.

Écrit à l’origine par Gary Whitta, scénariste du Livre d’Eli, puis remanié par M. Night Shyamalan et Stephen Gaghan (L’enfer du devoir, Traffic, Syriana), tourné essentiellement aux USA avec la nouvelle caméra Sony CineAlta F65 (la même que celle utilisée pour Oblivion), After Earth dévoile des images assez somptueuses mais promet surtout un spectacle hors du commun. Un enfant seul face à une nature déchaînée pour sauver son père, le tout sur la planète d’origine des hommes aujourd’hui abandonnée, il y a assez de matière pour développer un récit fourmillant de pistes métaphysiques au-delà de la simple aventure. Le réalisateur qui a passé ces derniers mois en salle de montage avec Steven Rosenblum (mais jamais le week-end, réservé à la famille selon ses dires) ainsi qu’à superviser les nombreux effets numériques du film, a été très prolifique sur Twitter en partageant ses états d’âme sur la création d’After Hearth et notamment le challenge du pur film d’auteur basé sur des performances d’acteurs au sein d’un « gros » film de ce type. On sait donc que le film aura une durée aux alentours des 2 heures et M. Night Shyamalan y voit quelque chose entre Jurassic Park et The Tree of Life. Nul doute qu’il va y avoir quelques surprises à l’arrivée.

C’est l’excellent Peter Suschitzky, fidèle collaborateur de David Cronenberg de Faux-semblants à Cosmopolis, qui s’est chargé de la photographie, à priori sublime, tandis que James Newton Howard est de retour pour sa huitième collaboration avec M. Night Shyamalan. Côté décors et direction artistique on retrouve une équipe qui a plutôt bien fait ses preuves, que ce soit sur The Dark Knight Rises, John Carter ou Apocalypto, soit du très haut niveau pour ce qui s’annonce comme une expérience à la rencontre des genres, entre l’aventure, la SF, le thriller, le survival et le conte. Avec deux acteurs capables de miracles lorsqu’ils sont correctement dirigés.

After Earth sortira en France le 5 juin 2013.