12 Years a Slave : le nouveau Steve McQueen se dévoile

de le 16/07/2013
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

12 Years a Slave - PosterEn seulement deux films, Steve McQueen, ancien vidéaste, s’est imposé comme un réalisateur de premier ordre doté d’une palette de talents toujours plus impressionnante. Son troisième long métrage 12 Years a Slave lui ouvre d’ores et déjà les portes des Oscars et d’une reconnaissance publique qu’il n’aura pas volée.

Si les films de Steve McQueen ont en commun une beauté plastique assez incroyable issue de son passé de vidéaste, ils sont également le témoignage d’une forme d’esclavage moderne, qu’il s’agisse de Hunger ou de Shame. Dès lors, peu de surprise face au sujet de 12 Years a Slave qui aborde frontalement le thème de l’esclavage sur le territoire américain. Pour ce nouveau drame historique, il adapte lui-même, avec le scénariste John Ridley, le roman autobiographique éponyme signé Solomon Northup. Pour ce projet que le réalisateur porte en lui depuis des années, il n’y avait qu’une possibilité pour incarner Solomon Northup, et c’est Chiwetel Ejiofor qui va enfin entrer dans la lumière, lui qui était déjà de l’aventure Amistad il y a plus de 15 ans, et que le premier rôle dans l’excellent mais trop confidentiel Redbelt de David Mamet n’aura pas propulsé sur le devant de la scène, cantonné à des seconds rôles pourtant très bons.

Par ailleurs, le casting de 12 Years a Slave est des plus impressionnants, avec notamment Brad Pitt (qui produit également le film via sa société Plan B), Michael Fassbender, Paul Dano, Benedict Cumberbatch, Paul Giamatti, Lupita Nyong’o ou encore Quvenzhané Wallis qui joue la fille de Solomon Northup.

Tourné exclusivement en 35mm (Arricam) et en Louisiane, 12 Years a Slave fait se poursuivre la collaboration entre Steve McQueen et son directeur de la photographie Sean Bobbitt, soit l’assurance d’avoir une nouvelle fois un film qui a de la gueule, et c’est Hans Zimmer qui signe la bande originale, dans des accents que l’on imagine plus nuancés que dans ses dernières compositions. Cette première bande annonce est dans tous les cas plus que prometteuse quant à la qualité du film entier, qui devrait être aussi puissant et émouvant qu’incroyablement beau sur le plan pictural.

[box_light]Synopsis : New York, 1841. Solomon Northup, un jeune afro-américain, est kidnappé et réduit à travailler comme esclave dans des champs de coton en Louisiane. Son calvaire durera près de 12 ans.[/box_light]

12 Years a Slave sortira en France le 22 janvier 2014, soit 3 mois après sa sortie américaine.